Sélectionner une page

LA GENESE DU SEO EN FRANCE ET AILLEURS

Crawler, Logs Analyser, indice de duplication, SEOcamp, audit, NoMatch. Temps de réponse SEO, de l’origine au renouveau.

Au-delà de l’hommage que je me devais de rendre, c’est bien un peu d’histoire que je vous livre. Du brut taillé en brillant. Je me place donc à 137,5° pour partager ces quelques vérités sur notre héritage culturel du référencement. Vous savez, ce levier si profitable.

Maîtrisé par peu, revendiqué par beaucoup, je m’en vais de ce pas vous conter ce qu’il fut et oublié, ce qui à été puis révélé.

AU COMMENCEMENT FUT LE VERBE

Référencer. Ce verbe si puissant indique vous que devez impérativement être en tête des résultats de recherche. J’y suis venu, comme d’autres, à ce labeur. J’ai opéré en secret matin et soir, des nuits complètes pour comprendre, expérimenter puis y parvenir.

Nul acteur du Web ne peut négliger ceci. Seuls les moteurs de recherche référencent. Nous, les référenceurs, opérons le dosage nécessaire, dans l’épreuve ou la douceur. Entendez par là, le « Hack » ou les « Guidelines« . Il existe une troisième voie, intermédiaire, mais j’y reviendrai plus tard.

Nous sommes à l’aube de l’an 2000. les horloges vont s’arrêter, les ordinateurs ne sont pas prêts, enfin, il paraît. Le Web est en ébullition, toute une communauté s’agite autour de l’arrivée de cette nouvelle entité. Neuve, ambitieuse, passionnante et terriblement libre.

C’est dans cette ambiance des plus folles que les enseignements d’hier sont les clés d’aujourd’hui. Des petits génies opèrent du fond de leurs garages ou bien dans des chambres d’étudiants. Des esprits s’échangent de grandes idées et des géants financent la moindre folie. A l’heure de la révélation, c’est l’apocalypse pour certains.

La réalité des chiffres est plus forte que la spéculation. Il n’y pas assez de connectés et encore moins à des vitesses nécessaires pour accéder à l’information. Les succès ne sont pas au rendez-vous. La rentabilité n’a pas rencontré les business modelsgribouillés trop vite. Les maîtres du Web, les « Webmasters«  vont entamer leur processus de transmutation.

C’est l’une des premières leçons. En temps de crise, pour surmonter les vagues, il faut travailler dans une économie déjà installée. Oui, durant l’explosion de la bulle, les tomates ont continué de pousser et le papier toilette de se vendre. La box et l’ordinateur ne semblent, quant à eux, pas passer pour des produits de première nécessité auprès du consommateur. Il faudra du temps.

L’innovation est l’évolution. Trop souvent confondue avec une simple mise à jour.

DES TENEBRES JAILLIT LA LUMIERE

Dans l’ombre et dans le feu de l’action se consolide une société discrète. Elle est l’association d’une camaraderie de passionnés. Aujourd’hui encore, parmi les anciens, les initiés du SEO, nous n’oublions pas. Non, Tout ce que vous avez acquis sur le sujet, d’une manière ou d’une autre provient de leur savoir immense.

La majeure partie des talents du SEO en est le fruit direct ou indirect. Certains pourrons protester. Trollez, chers antagonistes, je vous attends de pied ferme sur ce terrain. Cette école des mystères du référencement est une et unique et porte un nom : @position.

Qui pourra dire le contraire ? Oui il y a eu des figures du SEO avant, il y a toujours eu des petits nouveaux, et c’est tant mieux. Mais tous ont été sous l’influence sans précédent de cette agence emblématique. La seule à pouvoir se targuer d’avoir poussé sur la première marche du podium, entre autres, les géants suivants: PRICEMINISTER, LEGUIDE.COM, TWENGA, PAGESJAUNES, WELCOME OFFICE. Tant d’autres aussi. Plus de de 10 ans durant, la liste est longue. Bondissez si vous pensez que j’exagère, à peine finalement.

Encore aujourd’hui, j’arrive chez des partenaires, clients, investisseurs, acteurs majeurs ou plus discrets ayant des crawlers, des analyseurs de logs, des noMatch et autresEmptyCrawl. Jusqu’à en ignorer l’origine. Ironique, n’est-il pas ?

L’ECOLE DES TALENTS

J’ai rejoint cette école en 2006, passant du statut d’illusionniste (sans même le savoir) à celui d’orfèvre. Comme j’ai trop tendance à le dire « celui qui ne sait pas, ne sais pas qu’il ne sait pas ». C’est la seule fois où, après trois heures d’entretien, j’ai avalé deux aspirines. Mon face à face avec Bruno Langlois, expatrié par amour depuis, qui me présenta alors la structure économique de la société me fit cet effet. Ils avaient bousculé mon champs des possibles. Une filiale, Ntotem, une holding créée avec ses associés. Je n’ai plus les détails en tête, je n’en donnerai pas plus ici.
Jérome Spiral, codeur, COO dans tout le charisme. Humble comme personne et stratège hors pair. Il me pose une question, cette même question par laquelle je commence toujours mes formations.
Pouvez vous me d’en dire plus sur cet élément de la page de résultat ?
« 1.618.030 » de résultats en environ 0,26s »
Comme si la simple compréhension de cette phrase faisait la différence entre le profane et l’initié.

Pour l’occasion, Emmanuel Benmoussa, le confident SEO de Pierre Kosciusko-Morizet, me pousse dans mes retranchements pour vérifier que mes synapses fonctionnent en cohérence avec l’application globale.
Je découvre alors, malgré de solides base en SEO, un monde nouveau. Il me faut désormais tout revoir. Y compris l’humilité nécessaire à cette voie.

Parce qu’il faut le savoir, les meilleurs ont été formés à l’excellence dans ces murs. et le paysage du SEO APO est partout. Responsables des top audiences, du e-commerce français, directeurs d’agence, consultants haut de gamme. Dirigeants et même artistes.  Mon compte LinkedIn confirme cela.

LE CODE

Le code n’est jamais mort. Transmis comme un secret, il a été savamment mis en oeuvre avec la même détermination. Ainsi, l’esprit de la source est toujours. Botify, Wax, Search foresight, Performics, 16h18 aussi, bien sûr. Jean-Benoit, Nicolas Guillard… et tous ceux, héritiers de cette tradition. Désolé de ne pouvoir citer tout le monde. Il en va de même concernant les techniques commerciales. Parce que vendre une prestation à 300K, ce n’est pas une vente au Mac Drive un soir de match. Pierre-Edouard Hiers, Sébastien Langlois (Actuel CEO de Rive.world), Adrien Ménard (Botify)… JC, TEX, Mehdi et tous les autres R&D compris.

Au-delà des machines c’est surtout des humains dont il est ici question. Une marque de fabrique, une expertise unique, un label qui s’est vendu. Alors oui, cela à un coût mais ça n’a pas de prix. Les êtres sont les potentiels, les outils ne sont que des moyens. L’Homme utilise l’atome. Il est déroutant de penser qu’il n’a au final réussi qu’à en faire une grosse machine à vapeur. Nikola Tesla attend toujours sa revanche. Nous sommes la relève. Vous pensez que le SEO n’en est pas le sujet. Laissez-moi vous dire le contraire.

LA CONNAISSANCE

Sujet très bien traité par Idryss Aberkane, je vais m’attarder dessus. Notez, au passage, que cette même force a donné de magnifiques chemins. La connaissance, comme l’amour, est sans limite et exponentielle. Plus vous agrandissez votre champ de connaissance plus vous prenez conscience de votre ignorance.

C’est la règle de l’information, égale à elle-même et en polarité constante. Le référencement est la porte de l’information. Les crawlers sont les abeilles de la ruche. La force d’un crawler dépasse très largement le cadre de nos métiers. Cette technologie doit être l’extension de votre esprit. Quand vous utilisez pour la première fois un vélo, il vous manque de l’équilibre. Vous avancez ensuite. Doucement, puis rapidement beaucoup plus vite.

J’ai étudié spécifiquement la répartition de l’information ces 4 dernières années. 9h par jour. Nano analytique et cosmo-analytique. Le Web est une extension de l’information, les crawlers sont une extension de votre intention. Il nous manque l’interface.

@position a posé les bases de cela. Stan et Jérome n’y sont pas pour rien mais savaient-ils seulement que la portée de leur travail allait changer la vision de tout un secteur ? Ils pensaient que sous la bannière Aegis, ils allaient découvrir les technos folles des autres pays. Il s’est produit l’inverse. APO de son humble hexagone possédait ce qui se faisait de mieux. J’ai cherché des concurrents sans jamais en trouver un seul qui soit meilleur.
Il me faudra attendre 2014 pour poser les bases de RCZcrawler inspiré de CrazyCrawler (nom de code czc d’aposition).

EVERYWHERE

Les véritables influences sont les choses les plus subtiles. Alors lorsque vous regarderez vos temps de réponses, lorsque vous chercherez à éliminer des pages orphelines, ou bien lorsque vous injecterez vos logs dans vos Crawls, pensez @position. Il existe une voie Black Hat. Sèche, rapide, immédiate et périlleuse. Elle se parcourt dans les flammes et la douleur. La voie White Hat, quant à elle, est longue, humide, enseigne la sagesse et mène à l’excellence par la douceur.

Au début de cet article, je vous ai parlé d’une troisième voie ; la flamboyante. La voie noble, faite du sel des codeurs : L’interface Crawler/Web. En information quantique nous savons que l’observation de l’expérience modifie l’expérience. Par conséquent nous pouvons façonner l’information du Web avec des crawlers, les techniques d’Astroturfing, la manipulation sectorielle, ou encore rendre le monde plus efficient avec 5 watts.

C’est le fonctionnement même des résultats de Google. Erronés volontairement pour diverses raisons techniques et tactiques. Si vous pensez que les mises à jour de Panda impactent votre SEO, laissez-moi vous dire que seuls les changements d’ordre stratégique le peuvent réellement. Quel impact a une énième mise à jour de Google contre la modification des Adwords dans l’affichage des SERPS (Pages de résultats) ? Néant. Si vos résultats ont disparu ce n’est pas la faute du référencement, mais d’un manque d’anticipation quant à la voie à suivre.

Alors nous pouvons reprendre la main. Un crawler de causalité.
A titre d’exemple voici le type de résultats que vous pouvez vérifier dans Google Trends :

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

 

N’y voyez là qu’une introduction à la problématique globale. Le SEO est le contrôle de l’information.
Pour cette raison, d’autres et moi-même allons reprendre la main sur le SEOCamp. Nés dans les murs d’@position. Menés en tête par Philippe Yonnet à « l’époque ». Organisés par Tiffany. Il est temps de faire revivre le spectacle en grand comme il fut et tel qu’il sera.

FIN ET SUITE….

Si vous appréciez cet article, un « j’aime », un like ou un partage sont les bienvenus. N’hésitez pas à me contacter pour cette raison qui est la vôtre. Les commentaires constructifs sont autorisés, les demandes d’ajout aussi.

Bien à vous.
RichardCohenBiz. 16H18 SAS

Share This

Recevez le guide d'action LinkedIn ! (PDF)

Bonjour et merci de votre visite sur mon blog.

Après des mois de test et de retour d'expérience j'ai dévelloper une méthode et éditer un guide.

Dans ce guide vous trouverez les points suivants :
- Comment créer un profil parfaitement aligné à votre personnalité.
- Avoir plus de 80% de retour à vos demandes.
- Tester des formules de réponses sans griller votre fichier contact. 
- Gonfler progressivement votre base et générer du chiffre
- TOUT CELA EN 40 MINUTES PAR JOUR

Votre inscription est un succès !